Revue littéraire (par Maude) : Le Grand Monde, de Pierre Lemaître

Pour ceux à qui Au revoir là-haut rappelle les bancs du lycée, son auteur Pierre Lemaître nous signe en ce début d’année 2022 le premier tome d’une nouvelle trilogie : Le Grand Monde.

Le récit se déroule pendant les 30 Glorieuses, plus précisément en 1948, alors même que la France est embourbée dans la guerre d’Indochine et que le souvenir de la Seconde Guerre mondiale a laissé des traces.

Nous suivons la famille Pelletier, comme Lemaître sait à nous décrire avec brio les personnalités et caractères de ses personnages.

Les Pelletier sont un couple uni qui tient depuis 30 ans une savonnerie , ils sont les parents d’un fils aîné, Jean qui va d’échecs en échecs dans tout ce qu’il entreprend ;  de François passionné par le journalisme, et des inséparables, Étienne et Hélène.

Quant à l’évolution du récit, Lemaître nous embarque dans des péripéties : trafic de piastres, procession de sectes, disparitions, presse de faits divers, meurtres, histoires d’amour, ou encore jalousie et règlements de comptes.

Les chapitres alternent, suivant les quotidiens mouvementés des membres de la famille, entre Beyrouth au Liban où vivent les parents et leur fille qui cherche à s’émanciper; Paris qui voit les expériences professionnelles des deux frères ainés; et Saïgon, où Étienne s’installe à la recherche de Raymond, son compagnon légionnaire.

Ce roman, entre genre historique et policier, vous tiendra en haleine jusqu’au bout. Une fois commencé, vous vous attacherez sans difficulté aux personnages, qui se révèlent tour à tour surprenants voire agaçants. Les péripéties s’enchaînent dans un contexte historique troublant, et on reste sous le choc en apprenant la véracité des événements décrits. 

Ceux qui ont déjà lu la trilogie des Enfants du Miracles, reconnaîtront la plume de Lemaître, engagée politiquement et socialement, qui traque les petitesses humaines toujours avec ironie. 

Étant une lectrice assidue des trilogies de Pierre Lemaître, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre. Fidèle à son style, l’auteur a su me transporter dans une période historique que je connaissais peu. J’ai adoré suivre les aventures des membres de cette famille et j’ai été happée par l’histoire dès le début. 

Pour conclure, cette fresque historique et familiale pleine de suspense et de psychologie ne vous laissera pas indifférent et vous embarquera pendant six petites centaines de pages dans « Le Grand Monde » des Trente Glorieuses.

Maude Chuche

1 commentaire pour “Revue littéraire (par Maude) : Le Grand Monde, de Pierre Lemaître”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.